Wifi vs Ethernet

Si la plus grande praticité d’une connexion Wifi ne pas l’ombre d’un doute, sa supposée lenteur, par rapport à l’Ethernet, ne rassure pas toujours et amène à se poser certaines questions. D’autant plus que la première citée est spécialement connue pour ses problèmes d’interférences ainsi que pour sa latence récurrente, pénalisante dans certaines situations précises. Alors qu’en est-il vraiment ? Examinons plus en détail les spécificités de chacune d’entre elles ainsi que leur impact respectif sur le débit et la connexion.

 

L’Ethernet est-il réellement plus rapide ?

 

En se basant sur des considérations purement techniques et physiques, il est presque trivial de dire que l’Ethernet est plus rapide que le Wifi. Néanmoins, ce dernier est de plus en plus efficace en terme de rapidité, année après année et progresse de telle façon que l’écart s’amenuise lentement mais sûrement. Il reste à savoir si la voie câblée peut être réellement exploitée au niveau de la vitesse. Sur ce dernier plan, la réponse dépend en grande partie de votre fournisseur d’accès et du débit maximal qu’il propose. Or, en pratique, ce dernier sera bien souvent nettement inférieur que celui de votre Wifi, tant et si bien que le gain de vitesse intrinsèque du réseau câblé ne servira en fait à pas grand-chose.

 

Comparaison en terme de latence et d’interférences

 

Il est en préambule important de définir parfaitement la latence. Cette dernière ne dépend en effet pas du débit de votre connexion. Si vous jouez, par exemple, à un jeu en ligne, la latence va caractériser le temps que va mettre un paquet pour voyager entre votre ordinateur et celui de votre adversaire. Elle sera beaucoup plus élevée en situation de Wifi qu’en mode Ethernet. Par contre, il est important de comprendre que la latence n’est absolument pas un problème lorsque vous surfez, que vous procédez à des téléchargements ou que vous regardez des vidéos. Cette notion intervient uniquement lorsqu’il y a un phénomène d’interactivité.

 

En ce qui concerne les interférences, le Wifi y est bien plus sensible, son signal pouvant être déformé de manière bien plus simple que lorsque la connexion est câblée. Le réseau de votre voisin peut empiéter sur votre connexion Wifi, tout comme les obstacles présents entre l’émetteur et le récepteur. Le seul défaut du mode Ethernet se limite par conséquent essentiellement aux questions purement esthétiques et encombrantes. Néanmoins, suivant l’utilisation qu’on fera d’internet, sa plus-value sera moindre, voire carrément nulle.